Nos conseils pour être un bon rédacteur web

Nos conseils pour être un bon rédacteur web

Vous avez besoin d’articles web optimisés Seo, mais vous n’avez pas envie d’en confier la rédaction à une agence comme SINAPI Rédaction. Souhaitez-vous plutôt rédiger vos textes vous-même ? C’est tout à fait possible, car tout le monde peut écrire du contenu.

La première chose à laquelle pensent les personnes dans le même cas que vous, est une formation pour devenir rédacteur web. Mais dans un contexte où tout ce que vous voulez c’est rédiger uniquement des textes pour votre blog ou site web, une formation n’est pas nécessaire. En plus de vos capacités rédactionnelles, vous avez juste besoin de savoir ce qui caractérise un bon rédacteur et d’appliquer les quelques conseils qui suivent. Ces astuces vous guideront dans la rédaction efficace de vos textes !

Approfondissez vos connaissances en SEO

Oui, vous savez écrire. Mais est-ce suffisant pour être un bon rédacteur web ? A l’ère de la digitalisation du marketing, la plupart des textes sont postés sur internet. De ce fait, vous devez maîtriser le SEO (Search Engine Optimization), les bases du référencement naturel.

En clair, il est impératif de savoir comment utiliser des mots-clés dans votre texte pour que celui-ci soit référencé, c’est-à-dire soit parmi les premiers résultats de recherche sur Google, Bing ou n’importe quel autre moteur de recherche. Familiarisez-vous aussi avec les diverses notions de méta titre, méta description, balisage HTML, etc. C’est grâce à l’approfondissement de vos connaissances en Seo que vous pouvez satisfaire les attentes de vos clients et bien positionner votre site web.

Définissez clairement votre audience afin de toucher votre cible

Définir son audience est la première étape lorsqu’on veut rédiger du contenu sur le net. Ce n’est en réalité qu’ainsi que vous pouvez vous rapprocher de votre cible. Sur tous les moteurs de recherche, le contenu qui est reconnu comme efficace est celui qui est pertinent et qui apporte une réponse claire à la requête du lecteur.

Il convient donc de trouver des réponses aux questions qui suivent :

  • Quelles sont les attentes de ma cible ?
  • Comment utilise-t-elle mon site web ?
  • Quelles sont les demandes qui pousseraient ma cible à venir sur mon site web ?
  • Ma cible utilise-t-elle plus les smartphones, les PC, les tablettes, etc. ?

La définition de l’audience et de la cible est le socle d’un site web bien géré. Vous devez donc pouvoir utiliser les termes adéquats et le vocabulaire adapté à la fameuse cible. Vous peinez à déterminer le profil de votre audience ? Plusieurs outils sont aujourd’hui disponibles pour vous aider. Le plus connu est Google Analytics.

Mettez-vous à la place de vos lecteurs

Vous écrivez pour un public prédéfini. Vous ne devez jamais perdre cela de vue. En ce sens, avant et après chaque texte rédigé, mettez-vous à la place du lecteur. Relisez vos textes tout en vous demandant s’ils sont agréables à lire et si les informations véhiculées sont pratiques.

Vos clients constituent en grande majorité vos lecteurs. Vous savez donc exactement le sentiment que vous voulez leur transmettre. C’est un plus que vous avez par rapport à un rédacteur web offshore par exemple. Vos clients doivent avoir les réponses qu’ils recherchent dans vos textes afin d’avoir un engouement à les partager.

Définissez clairement vos besoins : vous êtes votre propre client

Vous devez comprendre les besoins du client. Ici, vous êtes votre propre client. Cela devrait vous rendre la tâche plus facile. Avez-vous besoin de fiches produit, d’articles de blog, d’un communiqué de presse, d’un livre blanc, de copywriting ? Vous pouvez définir ce que vous désirez en plus du sujet à développer. Si cela vous paraît trop contraignant, vous pouvez toujours faire appel à des rédacteurs web externes.

Lisez beaucoup le contenu des sites de vos concurrents. Ainsi, vous saurez comment orienter vos textes. Si vous n’avez aucune notion de rédaction et que vous ne savez pas faire la différence entre une fiche produit et un article de blog, vous pouvez apprendre. Il existe une flopée de formations en ligne.

Appliquez la règle des 5W de Harold Lasswell

Les 5W en anglais ou 5 Questions en français sont des questions. Questions dont les réponses vous permettent de rédiger des textes précis. La méthode de ces questions a été inventée par Harold Lasswell et s’applique parfaitement à la rédaction web.

Voici les 5 questions pour vous :

  • Quoi ?
  • Qui ?
  • Quand ?
  • Où ?
  • Pourquoi ?

Grâce à ces 5 questions vous abordez dans vos textes tous les aspects phares des sujets de vos articles. A ces 5 questions, rajoutez « comment » et « combien » et ne perdez pas de vue Google qui est le moteur de recherche sur lequel vous voulez être bien positionné. Par rapport à ce dernier point, gardez en mémoire que vous devez bien choisir vos mots-clés.

Lorsque vous suivez ces règles, vous rédigez un article qui répond à toutes les normes de la rédaction web. Vous restez concentré sur l’objectif et vous l’atteignez. Les rédacteurs web utilisent cette technique pour avoir un plan en béton, trier leurs idées et donner une structure idéale au message à faire passer.

La pyramide inversée, une règle incontournable pour des textes concis, précis, captivants

Vous voulez que vos textes soient aussi parfaits que ceux rédigés par des professionnels du domaine ? Il vous faudra connaître et mettre en pratique toutes les règles qu’ils utilisent. En ce sens, connaissez-vous la pyramide inversée ? Il s’agit d’un principe selon lequel il faut partir d’une spécificité pour déboucher sur des généralités. Très utilisé en journalisme, il a pour avantage de captiver l’attention et de satisfaire un lecteur qui n’a pas de temps à perdre sur des infos qui ne lui apportent pas de réponses concrètes à sa requête.

Moins l’internaute passe du temps sur vos articles, moins ces derniers sont mis en avant par les moteurs de recherche. Le principe de la pyramide inversée vous permet donc de tenir le lecteur en haleine. Il est instantanément captivé et lit votre article du début à la fin. La structure de base d’un article de rédaction web est la suivante : 1er plan, informations principales, 2nd plan, informations générales, moins pertinentes.

C’est à cette étape qu’intervient l’importance du choix du titre et du chapeau de l’article. Le travail à abattre à ce niveau est délicat. Votre titre doit pouvoir créer un déclic dans la tête de celui qui le lit. Il doit se dire « j’ai besoin de ce produit » si c’est une fiche produit, ou « voilà exactement la réponse à ma question » si c’est un article de blog.

Ce n’est pas tout ! Dans chaque sous-titre (H2, H3, H4, …), l’information la plus importante doit être dans les deux premières phrases. Les idées les moins importantes peuvent suivre, car même si elles sont considérées comme moins pertinentes, elles jouent un rôle dans le référencement de votre contenu.

Respectez toujours votre ligne éditoriale

Puisque vous vous occupez vous-même de vos textes, le respect de la ligne éditoriale sera facile pour vous. En effet, une bonne rédactrice web doit rester dans le thème éditorial de la marque pour laquelle elle écrit. Puisqu’il s’agit de votre propre marque, vous avez tous les outils en main pour vous en sortir. Si vous n’y arrivez pas, n’hésitez pas à externaliser vos tâches de rédaction de contenu.

Lorsque vous suivez une ligne éditoriale et qu’il y a une cohérence entre les divers articles du site, votre public est rassuré et a confiance en ce que vous proposez. Par ce biais, vous asseyez votre marque à travers un style épuré, constant et fluide. Avez-vous une charte éditoriale ? Consultez-la, afin de vous rappeler votre cible, le ton que vous devez employer envers celle-ci et l’angle sous lequel vous devez aborder tel ou tel sujet.

L’optimisation sémantique et les mots clés

Une bonne rédaction web Seo passe par la maîtrise de l’utilisation des mots-clés. Savez-vous comment manipuler les mots-clés dans un article ? Vous devez le savoir, car c’est d’une part leur usage qui vous aidera à avoir un positionnement optimal sur les moteurs de recherche.

Il faut aussi savoir que l’on n’invente pas ces mots-clés. Vous devez les connaître par rapport aux requêtes de votre cible et savoir en faire bon usage. Par exemple :

  • Votre mot clé principal doit figurer dans le titre H1. Cependant, faites attention, restez naturel dans l’optimisation. Sinon, les moteurs de recherche le sauront et vous ne serez pas mis en avant. Cela est aussi valable pour les autres paragraphes H2, H3 ;
  • Le mot clé principal doit figurer au début de l’article, le chapeau, la balise title, la méta description ;
  • Quant aux mots clés secondaires, ils doivent apparaître au moins une fois dans votre article. C’est à ce niveau-là que vous devez prendre en compte le champ sémantique et tout ce qui est autour.

En définitive, les mots clés ont une grande importance dans le référencement naturel. Vous devez les placer à des endroits précis comme le titre, les balises alt, les sous-titres ou au tout début du texte. Un champ sémantique diversifié a aussi une grande importance dans un texte Seo. C’est d’ailleurs ce qui est souvent qualifié de « longue traîne ».

Créez des liens dans votre site et vers d’autres sites : le maillage

Savez-vous ce qu’est le maillage ? Tout bon rédacteur web le sait. Le maillage vous aide à relier vos pages entre elles et à relier votre site à plusieurs autres. Il y a le maillage interne et le maillage externe.

Lorsque vous cliquez sur un lien d’un de vos articles, il doit vous rediriger vers une autre page de votre site web. Il s’agit du maillage interne et il est recommandé qu’il soit aussi profond que possible. Si vous détenez un blog, créez des liens entre les divers articles qui traitent du même thème.

Le maillage externe consiste à renvoyer vers un autre site via un lien dans l’un de vos textes. Il est conseillé de rediriger les lecteurs vers des sites qui apportent une valeur ajoutée à votre texte. Vous pouvez choisir de grands médias ou des sites qui donnent des chiffres, etc. Petite précision : il n’est pas nécessaire d’abuser de ce maillage.

L’essentiel à savoir dans le cas où vous souhaitez devenir rédacteur web

Il y a deux types de rédacteurs web. Ceux qui veulent évoluer dans le domaine et devenir rédacteur web confirmé et ceux qui veulent apprendre afin de s’occuper de leur propre site web. Les personnes qui sont dans le 1er cas doivent suivre une formation et s’exercer au maximum. Si vous en faites partie, voici en plus des conseils cités plus haut, quelques-uns qui vous seront utiles.

Un portfolio est primordial

Rédacteur web freelance, rédacteur offshore, vous avez besoin d’un portfolio. Oui, il est recommandé car il permet de montrer votre style rédactionnel à vos clients. Grâce à votre portfolio, les entreprises qui vous contactent arrivent à voir ce que vous êtes capable de réaliser comme travail.

Avec un portfolio parfaitement référencé, vous apparaissez comme un rédacteur Seo professionnel. Et c’est exactement ce que recherchent les clients ; quelqu’un capable d’optimiser leur site web. En effet, si votre propre site web est bien optimisé, vous n’avez aucun mal à trouver des clients.

Vos meilleurs textes ne sont pas forcément ceux sur lesquels vous passez le plus de temps

Ceci est bien connu des rédacteurs web et agences de rédaction comme SINAPI Rédaction, les meilleurs textes d’un bon rédacteur ne sont pas toujours ceux sur lesquels il a passé le clair de son temps.

D’ailleurs, vous remarquerez que ce sont vos textes les plus simples qui sont les plus appréciés. Cela ne veut en aucun cas dire que vous ne devriez pas rédiger des textes élaborés ou que vous ne devez pas faire des recherches approfondies pour vos rédactions. Cela veut tout simplement dire que le lecteur lambda en lisant un texte, ne recherche pas le meilleur talent de rédaction, mais une information. Si vous pouvez la lui donner, qu’elle soit libellée le plus simplement possible, avec des informations fiables.

Ceci étant, les textes de qualité moyenne sont les plus lus et les plus partagés, car le français qui y est parlé est “courant“, ou les informations sont rapidement repérables. Vous serez appelé à rédiger des textes techniques pour une catégorie donnée de clients. Des textes qui vous demanderont des investigations, des collectes importantes de données, etc. Si vous aimez rédiger ce type de contenus, n’hésitez pas à devenir un rédacteur web freelance.